Blogue - Liens - Questions fréquemment posées

Cliquez sur le titre de l'article pour un format de lecture plus aéré.

Oups, un noeud! Jolis colliers, harnais et manteaux!

Posté le 25/06/2016

Article express! Colliers, harnais et manteaux!

Qu’ils soient indispensables ou pour faire joli, les accessoires portés par toutou sont de plus en plus populaires.  Et ils ont tous un point en commun…

Avec raison, nos canins portent un harnais plutôt qu’un collier plat pour la marche.  Pourquoi?  Parce que plutôt que d’avoir la pression toujours sur le cou et pouvant causer désagréments et blessures (non…le chien ne cessera pas de tirer même s’il s’étouffe tout au long de sa marche), les harnais sont de plus en plus populaires.  Ceux ayant l’attache pour la laisse à l’avant vous aideront à avoir un chien qui tire moins, ceux s’attachant dans le dos feront à tout le moins que si le chien tire, son cou et organes ne sont pas écrasés par le collier.

Les colliers plats…il y en a maintenant de forts jolis et dans tous les matériaux!  Cuir, nylon, suède, jeans, etc.  On les harmonise selon notre humeur!

Les manteaux, impers, chandails…wow !  Quel style!  En plus de les protéger des intempéries, souvent avec raison pour les marches hivernales, on aime de plus en plus « habiller » nos canins selon la température, le goût du jour.  C’est parfois même nécessaire comme pour les chiens nus ou les chiens à poils courts en hiver, les chiens à poils long sous la pluie etc…

 

La friction

Alors…quel est le but de l’article, le point commun à ces trois accessoires pratiques et jolis?  Les points de friction. Ah…et ça veut dire?

Sauf pour les chiens à poils ras (Boxer, chihuahua, Pug, etc), ces accessoires peuvent et causent des nœuds, feutre, un emmêlement du poil.  Ça vaut aussi pour les chiens à poils normalement longs ou frisés mais qui sont rasés court.

Comment et pourquoi?  Ces accessoires frottent sur le pelage/peau, faisant que le poil s’emmêle.  Plus ou moins selon le tissu et le type de poil, mais tous ont cet effet.  Un collier plat trop serré, laissé en permanence sur le chien.  Le harnais qui frotte aux aisselles, poitrail et derrière les pattes, selon le harnais choisi.  Et les manteaux/chandails/impers…frottent partout!

 

Quoi faire alors?

Pour les colliers plats, s’assurer qu’ils ne soient pas trop serrés, en cuir ou nylon est habituellement suffisant pour éviter les nœuds.  Pour le reste, il n’y a pas 56 solutions!  Il faut brosser et/ou peigner chaque fois que l’on retire l’accessoire.  Un nœud non démêlé ne partira pas tout seul et grandira de plus en plus.  Et puis?  Possiblement que ces endroits devront être complètement rasés lors du prochain toilettage!  Ou à tous le moins, selon la longueur et l’étendu, un gros démêlage pour essayer de récupérer le pelage.

J’entends « oui mais de toutes façons, je fais raser mon chien court ».  Oui mais en attendant son prochain toilettage?  C’est désagréable pour votre toutou!  Ça tire!  Et puis…une fois au toilettage, les endroits où les nœuds se forment sont habituellement des endroits difficiles d’accès (aisselles surtout) et l’expérience n’est vraiment pas des plus agréable pour votre chien.  Sans oublier qu’un démêlage intensif ou tonte pour chiens noués à la peau veut habituellement dire frais supplémentaires.

« Oui mais mon chien n’aime pas se faire brosser ».  S’il n’aime pas se faire brosser par vous qu’il connait bien…il n’aimera pas plus se faire brosser par son toiletteur :D  Même si nous avons techniques, outils et produits spécialisés, il en reste que ce n’est pas très agréable.  En rappel, mon article sur l’entretien du pelage http://flairallure.ca/blogue-et-liens/poils-courts-poils-longs-vos-brosses/ pour vous aider avec l’entretien ainsi que de petits trucs pour vous aider à améliorer son expérience avec la brosse!

 

Lequel choisir?

Je ne veux surtout pas ici parler d’un accessoire d'une marque en particulier mais lorsque vous choisirez vos prochains accessoires, pensez aux points de friction, au type de pelage de votre chien ainsi qu’au matériau de cet accessoire.  Imaginez ce matériau frottant sur le poil et l’entretien qu’il nécessitera avant d’arrêter votre choix sur un plutôt que l’autre!

Et lors de votre prochaine visite, n’hésitez pas à demander conseil sur l’entretien!  Tout bon toiletteur professionnel devrait être en mesure de vous aider à trouver une solution, vous aidez avec l’entretien quotidien de votre boule de poil adorée!

Alors vive les beaux colliers, pratiques harnais et jolis vêtements qui mettent une touche de couleur à nos toutous!

 

Annie Laplante

Styliste-Toiletteur canin, en cours de certification TCAP

Flair Allure, Boucherville

Lire la suite »

Flair Allure - Mon slogan

Posté le 30/12/2015

Mon slogan

Prendre le temps qu’il faut pour les mettre en confiance, une approche unique! Toilettage en douceur utilisant les techniques reconnues de renforcement positif.

 

Plus qu’un slogan!

Lorsque j’ai imaginé mon slogan, je l’ai créé pour afficher mon identité et mes valeurs, me différencier et promouvoir clairement une approche nouvelle et différente : « Prendre le temps pour réaliser chaque étape du toilettage peut faire toute la différence ». Utiliser cette approche comportementale signifie préconiser le renforcement positif (le vrai), la désensibilisation, le contre-conditionnement. Le but est d’offrir une expérience tout à fait nouvelle à nos animaux de compagnie, réduire le stress causé par le toilettage. Et les résultats sont impressionnants. Tellement impressionnant que cet article qui devait vous parler de plusieurs toutous sera plutôt le premier d’une série qui mettra en lumière les progrès de chacun à tour de rôle! De plus, j’aurai le grand bonheur dans cet article-ci de présenter le témoignage d’une cliente. Avant de faire connaissance avec Tomi et sa progression incroyable, retour sur la méthode.

 

Le Toilettage comportemental (TCAP)

Renforcement positif, désensibilisation, respect des limites, loi de l’apprentissage, sans utilisation de la force, prendre le temps, récompenses, moment présent. Des termes que j’utilise souvent.

Soyons clair, le renforcement positif, la désensibilisation, ce n’est pas donner des friandises n’importe quand ou n’importe comment. Et ce n’est pas permettre au chien de faire ce qu’il veut et attendre qu’il se laisse toiletter juste parce qu’on est doux et gentil avec lui!

Qu’est-ce que c’est alors? C’est une approche professionnelle, étudiée, planifiée. Ce sont des techniques bien précises, basées sur des connaissances scientifiques et modernes et sur des études quant à la capacité d’apprentissage de nos amis canins. Ce sont des interventions qui sont réalisées en tenant compte à chaque instant de la situation, du comportement et du langage du chien. Tout se déroule dans le respect des limites physiques et psychologiques propres à chacun.

Le renforcement positif, la désensibilisation et le contre-conditionnement sont plus que des mots à la mode. Chaque intervention requiert une grande écoute des signaux envoyés par l’animal, une capacité à les interpréter et à être prêt à adapter notre approche en tout temps selon leurs besoins.

 

« Est-ce pour mon chien? »

Bien que je parle presque toujours des toutous ayant des craintes, des peurs ou souffrant d’anxiété, le toilettage comportemental s’adresse à tous! Si votre chien est déjà bien, cette approche n’en sera que plus agréable.  Chaque toilettage est adapté, tous les chiens en retirent des bénéfices.

Les techniques utilisées en TCAP (Toilettage Comportemental Art au Poil) sont les mêmes que celles utilisées en éducation canine moderne et positive. Elles ont été adaptées au toilettage. Vous trouverez plusieurs articles intéressants sur l’éducation canine positive sur le web. Vous pouvez aussi vous référer à mes articles précédents, dont celui-ci sur le « Toilettage Comportemental TCAP ».

 

Des succès, un petit pas à la fois!

Long préambule pour la mise en contexte du toilettage comportemental.  Je tenais à revenir sur ce qui différencie cette approche et comment elle peut modifier significativement la perception du toilettage chez votre animal.

Au fil du temps, vous ferez donc la connaissance de certains de mes petits amis à quatre pattes. Vous apprécierez certainement les changements qui se sont opérés, parfois rapidement, parfois moins. À chacun son rythme! Tsara, Goffy et Pedro, Mali, Chewbacca, Merlin et Mozart, Casper.  De merveilleux poilus ayant chacun son bagage bien particulier! 

 

Tomi

L’historique

Un beau Bichon croisé Shih Tzu de 2 ans, trouvé errant à un an et adopté d’un refuge. Selon le vétérinaire, il a reçu un fort coup aux côtes et celles-ci sont maintenant irrégulières. Il avait vécu quelques toilettages avant de me rencontrer et ce petit chien très sociable devenait de plus en plus stressé avant le toilettage. Il en était venu à « snapper » (tentative de morsure) sa toiletteuse précédente.

Lorsqu’un chien en arrive à « snapper » pour faire comprendre son inconfort, c’est habituellement après plusieurs signaux ignorés, les signaux d’apaisement.

Tomi était donc très stressé à son premier rendez-vous chez Flair Allure. Ce premier toilettage a dû s’effectuer en deux sessions avec l’accord de sa maîtresse Céline. Celle-ci est demeurée présente tout au long du toilettage pour le rassurer… et surement un peu pour voir comment se déroulerait le tout :).  Toutes les étapes se sont déroulées difficilement : les griffes, le bain, le séchoir, la brosse. L’étape du ciseau était infernale. Tomi ne voulait absolument pas que je tienne son visage. Sans parler du fait que je ne pouvais toucher son petit derrière sous peine de perdre quelques morceaux de doigts! Forcer Tomi à se faire toiletter cette fois-là aurait été désastreux pour les toilettages suivants.

Le changement s’opère

Tout au long de ces deux sessions qui se sont déroulées à quelques jours d’intervalle, son inconfort a été respecté à toutes les étapes. Plusieurs pauses ont été nécessaires et beaucoup de travail a été fait avec les friandises, ce qui fonctionne très bien dans son cas. Puis Tomi revient 2-3 semaines plus tard pour refaire sa coupe de griffe. Déjà à son arrivée, il manifeste son contentement en me voyant. C’est bon signe! La coupe de griffe se déroule super bien et a pu être complétée en quelques minutes avec l’aide de sa maîtresse! Comment peut-il y avoir une aussi grande différence en aussi peu de temps? Tomi a déjà compris que lorsqu’il m’indique un inconfort ou stress, je « l’écoute ». Il a déjà associé ses visites chez Flair Allure à une expérience positive. La relation de confiance est maintenant établie. Il est en mode apprentissage de nouveaux comportements!

 

De retour un mois plus tard pour un toilettage, le travail se fait un peu mieux. Pour le bain, on y va encore au minimum avant qu’il n’atteigne sa limite. L’étape du séchoir se déroule mieux, mais il y a encore beaucoup de travail à faire pour changer sa perception de cet instrument de torture! Pour Tomi, utiliser le ciseau pour la coupe des poils sur son visage relève encore d’un exploit. On ne force pas sur le côté esthétique à mon grand malheur! On fait ce qu’il y a de mieux pour lui, à ce moment précis. Qui sait… au prochain toilettage, peut-être me permettra-t-il de le faire?

 

Et effectivement au 3e toilettage, revirement de situation! Tomi accepte maintenant la « poche-hamac » et je peux toiletter ses pattes et son visage au ciseau beaucoup plus facilement! Je peux aussi toucher son arrière-train, mais sans jamais le surprendre. Prendre le temps qu’il faut. Respecter le chien dans son moment présent. Demander sa collaboration plutôt que de le forcer à tout prix. Au prochain rendez-vous, nous mettrons peut-être l’emphase sur le séchoir et qui sait ce qui se produira?

 

La suite… 4e rendez-vous, le travail porte enfin ses fruits. Quoique quelques étapes lui apportent toujours certaines craintes, comme le séchoir sur son côté le plus fragile, je peux enfin lui faire une vraie coupe au visage! Pas parfaite, mais sans qu’il essaie de mordre le ciseau! Et il est beaucoup plus relax aussi!

 

Et le 5e rendez-vous? C’est maintenant presque un toilettage de petit chien sans grandes peurs.  De petites choses auxquelles je devrai fort probablement toujours faire attention. Wow! Quel cheminement en quelques mois! Probablement difficile à imaginer pour vous sans l’avoir vu. Travail accompli par moi bien sûr, mais aussi par Tomi qui apprend et collabore de plus en plus. Maman-Céline travaille également très fort à la maison avec Tomi. Une manipulation à la fois : les pattes, la brosse, son côté fragile, etc.   À chaque petite réussite, nous avons une énorme fierté de faire comme il se doit. Un vrai travail d’équipe!

 

6e rendez-vous. Pendant que Céline et moi discutons des progrès à la maison et du plan de match de la journée, Tomi est tellement « relax » qu’il se couche au sol comme s’il était chez lui. Totale confiance! La réussite! Ce jour-là, j’avais prévu travailler avec Tomi sur le fait qu’il bouge constamment sur la table. Surprise! Il est maintenant calme. On est loin du chien qui essayait sans cesse de grimper sur moi pour ne pas être sur la table…

 

 

Témoignage de Céline « Notre première visite chez Flair Allure était le 18 février 2015, Tomi avait presque deux ans.  Quel enchantement!  Dès les premières minutes, Tomi et moi savions que nous venions de rencontrer l’ange qui allait nous aider.  J’ai tout de suite été en confiance, je savais que jamais tu n’allais brusquer mon petit trésor et que les sessions de toilettage se feraient éventuellement dans la détente. 

Avec tes connaissances et ta potion magique composée de RESPECT, patience et douceur, des miracles se produisent.  À chacune des visites nous avons le grand plaisir de constater la belle évolution et les grands progrès.

Le temps a été notre meilleur investissement. Tu as toujours pris tout le temps nécessaire même si les premières sessions se sont avérées longues. Ta patience semble illimitée.  De mon côté, j’ai pris les quelques minutes par jour requises pour faire les “devoirs” que tu nous as donnés. Tomi est toujours content de te retrouver et de toute évidence se sent bien avec toi. 

“Prendre le temps qu’il faut” tu n’auras jamais si bien dit.  Merci à toi. »

 

Voilà le résultat du toilettage en douceur de Flair Allure!

Merci Céline pour ta confiance. 

 

Et si…

Et si je n’avais pas « pris le temps qu’il faut » en lui laissant du temps, en écoutant son langage, en respectant ses limites et bien sûr, en utilisant le renforcement positif? Pour Tomi, on peut penser qu’il en serait venu non seulement « snapper » mais aurait passé à l’étape suivante, soit la morsure. Bien évidemment, tout le travail effectué par Céline contribue à sa meilleure expérience au toilettage.  Tomi est maintenant heureux d’arriver et bien qu’il ne soit toujours pas à l’aise à l’étape du séchoir, il n’y a plus de signes d’agressivité.

 

Prendre le temps qu’il faut… et s’informer

De plus en plus, vous entendrez parler de toilettage comportemental ou approche comportementale ou toilettage en désensibilisation, etc., je crois fermement qu'il s’agit de l’approche du futur! Toutefois, comme c’est souvent le cas lorsqu’une nouvelle approche commence à être connue, plusieurs essaieront de s’en approprier les crédits sans avoir les connaissances adéquates. 

Soyez vigilants, questionnez et vérifiez les formations récentes ou les certifications. Nous parlons d’êtres vivants et d’une approche complexe qui évolue. Il n’est pas suffisant « d’avoir travaillé toute sa vie avec les chiens » pour bien comprendre leur langage, adapter notre toilettage et améliorer leur expérience. Je me suis spécialisée en toilettage comportemental par passion. Tous ne doivent pas en faire autant…mais tous se doivent de connaître l’importance et l’impact des gestes posés avec ces petits êtres vivants.

 

De « simples » avant-après?

Parfois, j’ai l’impression que lorsque je partage les photos de toilettage sur ma page, je mets trop l’emphase sur les craintes de mes pitous-clients… Ce serait beaucoup plus simple de présenter de belles photos « avant-après » sans histoires. Cependant, je suis tellement heureuse d’améliorer leur expérience de toilettage, de faire une différence pour eux! J’espère que ce faisant, je réussis peu à peu à sensibiliser les gens sur l’importance d’un toilettage respectueux.

Du temps, une bonne technique et une passion incroyable de faire le bien et de respecter les animaux, de ne pas utiliser la force ou la soumission. La conviction profonde que c’est la seule façon pour moi d’être heureuse et en accord avec mes valeurs.  Prendre le temps qu’il faut!  Sans compromis.

D’autres articles suivront pour vous permettre de suivre l’évolution de plusieurs autres amis poilus!  D’ici là, si vous aimeriez qu’un sujet en particulier soit traité, contactez-moi!


Annie Laplante

Styliste-Toiletteur canin, en cours de certification TCAP

Flair Allure, Boucherville

 

 

 

 

TCAP? Oui!

Posté le 25/06/2015

La semaine dernière, j’annonçais une nouvelle étape dans mon cheminement en tant que professionnelle du toilettage, utilisant les techniques de renforcement positif, soit la certification TCAP (Toilettage Comportemental Art au Poil).

Lorsque j’ai choisi l’Art au Poil pour ma formation en tant que toiletteuse, j’étais loin d’imaginer la suite*!  De  toilettage avec approche comportementale (basée sur les connaissances canines modernes et scientifiques), je suis vite passée en mode « les résultats sont fabuleux, c’est ma passion et je veux en connaître toujours plus! ».  C’est d’ailleurs pourquoi j’ai tout de suite décidé de poursuivre la formation et atteindre la Certification TCAP  qui vous assurera de la mise à jour de mes connaissances en matière de comportement canin. Et toujours en apprendre plus est une puissante drogue pour moi! :)

 

Pourquoi avoir des connaissances à jour en comportement canin, pour le toilettage?

Parce les connaissances changent tous les jours.  Les méthodes et connaissances d’il y a 20 ans ne sont plus adéquates ni en lien avec les connaissances scientifiques d’aujourd’hui et ça change tout de l’approche avec vos fidèles compagnons…que ce soit en toilettage, chez le vétérinaire ou dans la vie de tous les jours!  Le Toilettage Comportemental Art au Poil (TCAP), c’est bien plus que de donner des récompenses lors du toilettage. Encore faut-il savoir analyser chaque situation et déterminer exactement pourquoi, laquelle, quand et à quelle fréquence les donner pour que ce soit efficace et que votre beau poilu collabore à de nouveaux apprentissages!

Cette certification internationale est reconnue auprès des spécialistes en comportement canin travaillant en renforcement positif, au Québec et en France.  Elle vous assure de connaissances à jour…vraiment à jour!  On parle de formation continue par les professeurs auprès de sommités à travers le monde, reconnus par leurs pairs.  Ce savoir qu’ils adaptent pour le toilettage et qu’ils nous transmettent lors de la mise à jour bisannuelle de la certification.

 

TCAP – une approche positive, étudiée, basée sur les lois de l’apprentissage canin, sur le  respect et la collaboration

Entre autre.  Qui en bénéficie?  Bien sur, les chiens ayant certaines craintes ou mêmes de grandes peurs des manipulations bénéficieront d'un programme ciblé, spécialement adapté.  Votre chien n'a pas ces craintes?  Tant mieux!  Les techniques sont les mêmes - le toilettage comportemental (le vrai), sera encore plus plaisant pour lui!  Il apprendra que le toilettage, ça peut être amusant!  Venez me rencontrer, il me fera plaisir de partager ma passion avec vous!  Vous pouvez aussi visiter le site de L’art au Poil pour en apprendre d’avantage, et bien sûr, mon site web Flair Allure sera bientôt mis à jour pour parler en détails de TCAP!  Pour l’amour des animaux.

En terminant, et j'en parlerai plus longuement dans un prochain article, comme dans toutes les nouvelles tendances, certains seront tentés de s'approcher d'une description semblable pour offrir leurs services de toilettage.  Vérifiez bien en vous informant des formations suivies.  La connaissance du comportement canin, adapté pour le toilettage, se doit d'être à jour, récente et basée sur les approches positives (renforcement positif) et supportée par la science.  Le toilettage comportemental (Art au Poil), c'est le futur. 

 

Le futur, c'est maintenant chez Flair Allure, fière de faire partie d'un vent de changement dans le monde du toilettage!

 

*voir les article sur le choix de l’École «L’école. Le hasard, le destin ou l’instinct? »  et sur « Un toilettage différent » sur mon blogue : http://flairallure.ca/blogue-et-liens/#

 

Annie Laplante

Styliste-Toiletteur canin, en cours de certification TCAP

Flair Allure, Boucherville

Lire la suite »

Haut les pattes – Ne tirez pas!

Posté le 29/03/2015

Le voici finalement mon article sur la coupe de griffe. En fait, il est écrit depuis un bon bout de temps, mais je me devais de doser un peu sur un sujet qui me tient tellement à cœur. Pardonnez-moi tout de suite d’être un peu trop directe parfois! 

L’article comporte deux volets :

Le volet physique comprend la coupe et les implications lorsque les griffes ne sont pas entretenues.  Bien que le volet physique me tienne beaucoup à cœur, c’est le volet psychologique de l’affaire qui revêt pour moi une importance primordiale. C’est d’ailleurs ce qui vient me chercher lorsque je reçois un petit toutou effrayé de se faire toucher les pattes.

Les griffes doivent être entretenues de façon régulière. Elles sont semblables à nos ongles et poussent de façon continue. À moins d’avoir un gros chien qui marche beaucoup, tire, creuse, joue et donc qui usera ses griffes naturellement, les chiens devraient avoir une coupe de griffes environ tous les mois. 

Des griffes qui ne sont pas entretenues régulièrement peuvent entraîner divers problèmes. Entre autres, elles peuvent se recourber dans le coussinet causant blessures et infections. On pourrait aussi noter un changement de la morphologie de la patte et des orteils crochus modifiant la démarche avec le temps. Dans certains cas extrêmes, on parle même de fracture.

Dans le cas des chiens à poil plutôt long, il y a également un risque de se coincer une griffe trop longue et recourbée dans un des nœuds de son pelage en se grattant. Les égratignures sont aussi plus faciles à survenir pour lui, pour vous et pour les membres de votre famille. Dans tous les cas, un mot revient: inconfort, voire douleur.

Internet est rempli d’images plus ou moins difficiles à regarder. Je vous les épargne, mais en voici tout de même une un peu moins dérangeante, démontrant l’effet d’une griffe trop longue sur les os et articulations de votre toutou. Vous pouvez voir ici que la pression exercée sur la griffe pourrait, dans un cas extrême, mener à une fracture.

 

Petits conseils pour effectuer une coupe de griffe sécuritaire tout en douceur

Couper les griffes de votre chien (ou chat) si elles sont blanches est assez facile lorsque l’animal collabore. On évite alors de couper dans la partie « rose ». On privilégie le bon angle et le tour est joué. Évidemment, ça se complique un peu dans le cas d’une griffe noire, mais avec patience et pratique, on y arrive aussi.  L’important est d’y aller doucement pour justement ne pas couper dans la partie « rose » qu’on ne voit pas lorsque la griffe est noire. Moins on coupe souvent, plus la veine allonge. Plus la veine allonge, moins on peut couper court! Un cercle vicieux pratiquement impossible à renverser.

Comme pour toutes les autres manipulations, n’allez pas au-delà de ce que l’animal peut supporter. L’expérience doit rester positive.  Généralement, les pattes arrières sont plus faciles, vous pourriez alterner entre l’avant et l’arrière pour faciliter le travail.  Et pourquoi ne pas couper les griffes en plusieurs sessions si nécessaire, surtout au début.  Une pause pour le chien et une pause pour vous :)

 

Assurez-vous d’avoir les bons outils avant de vous y mettre :

  • Coupe-griffe de qualité - un coupe griffe de moindre qualité pourrait écraser la griffe plutôt que de couper de manière franche… pensez à un couteau de cuisine mal aiguisé comparativement à un couteau affuté sur une tomate!
  • Poudre styptique - pour arrêter les saignements si nécessaire,
  • Lime - pour adoucir le tout.  Pas obligatoire, mais bien agréable!
  • Et bien sûr, les super-récompenses!

Vous hésitez encore? Si vous n’êtes pas à l’aise, votre animal le sentira et réagira à votre stress. Prenez rendez-vous chez Flair Allure pour une petite session information/coupe de griffe! Peut-être la prochaine fois serez-vous en mesure de le faire!

 

Démystifions de vieux mythes

Maintenant le volet psychologique de l’affaire. C’est ici que je deviens passionnée! C’est ici aussi que je démystifie je l’espère, de vieux mythes. C’est « normal » que le chien ait peur, qu'il veuille retirer sa patte. C’est « normal » qu’il veuille détruire le coupe-griffe ou notre main. C’est « normal » qu’il se sauve à la simple vue du coupe-griffe ou à l’opposé, qu’il s’écrase apeuré dans un coin.

Bien que ce soit courant, on ne peut qualifier ces réactions de normales et elle ne sont certainement pas souhaitables.  Oui, on peut couper les griffes sans avoir à batailler avec son chien et c’est ici que je dis « haut les pattes, ne tirez pas! »  Il n'est pas nécessaire de tirer les pattes! Il est bien plus agréable d’avoir la confiance d’un chien qui collabore plutôt qu’un chien qui cherche à fuir ou à mordre. Et puis, à force de tirer les pattes pour couper les griffes, éventuellement, c’est la brosse sur les pattes qui sera un problème, puis peut-être la brosse tout court. Tout est question d’association, négative dans ce cas.

 

Transformer l’expérience pour rendre la manipulation plus agréable pour pitou et vous

Évidemment, il faut bien tenir la patte pour éviter que le chien bouge au moment où l’on coupe la griffe et ainsi éviter blessures et saignements. On veut créer une association positive pour que le chien nous permette de bien tenir sa patte, de façon sécuritaire, pour procéder à la coupe. Réduire la peur ou l’agressivité du chien demande temps, patience et de bonnes connaissances du langage canin, mais c’est possible.

Se sauver à la vue du coupe-griffe, se retourner pour le mordre, c’est ce que mon petit Casper faisait auparavant. Plus maintenant. Il a toujours une certaine crainte ou sensibilité, mais j’ai réussi à transformer son émotion vis-à-vis de cette manipulation (désensibilisation) en utilisant le renforcement positif. Maintenant, coupe-griffe en main, je l’appelle, il prend la décision de me rejoindre et monte sur la table de toilettage de son propre gré. Il sait ce qui l’attend, mais arrive tout de même en courant!

Chaque fois qu’un chien vient me voir pour ses griffes et que je vois sa réaction de peur ou d’agressivité, je suis triste. Ne serait-il pas souhaitable que le chien apprenne à tendre volontairement sa patte plutôt qu’à la retirer, la cacher, se coucher dessus? À la laisser dans notre main plutôt qu’à essayer de mordre le coupe-griffe?

 

Les chiens ressentent les émotions

Les recherches récentes démontrent que les chiens ont l’intelligence d’un enfant de 2 ans. Qu’ils ressentent des émotions, de la douleur, qu’ils peuvent apprendre plus d’une centaine de mots et prennent des décisions. Pourquoi continuer à faire comme si le chien ne ressent rien, comme s’il était une chose ou pire, une « race inférieure » non digne de compassion et d’égards, une espèce animale qu’on peut faire souffrir inutilement?

Dans le milieu du toilettage, plusieurs diront que c’est plus long, qu’ils n’ont pas le temps. Oui, c’est vrai au début. Apprendre de nouvelles techniques, connaître le langage canin (le vrai), demande investissement, temps et formation. Les premières coupes de griffes seront certainement plus longues, mais c’est tellement plus valorisant de savoir qu’on ne cause pas de douleur ou de peur au beau toutou en face de nous, qu’on transforme son expérience! Éventuellement, votre technique change, le chien change aussi et sera beaucoup plus facile à manipuler. Voilà, la coupe de griffe n’est pas plus longue qu’« avant »! C’était mon appel à ceux voudraient travailler autrement - c’est possible!  Informez-vous, formez-vous! Vous travaillerez le cœur léger.  Promis.

 

La collaboration chien-humain mène bien plus loin que la domination

Bien que l’humain résiste souvent aux changements, il réfléchit et évolue.  Pensez aux gauchers qui se faisaient taper sur les doigts à l’école. Imaginez si les connaissances n’avaient pas évolué, si nous avions résisté à ce changement! Les enfants se feraient encore taper sur les doigts, anticiperaient la douleur plutôt que d’être dans un état calme favorisant la création et l’apprentissage. Drôle d’analogie? Pas tant que ça.  Les chiens anticipent aussi la douleur, l’inconfort de la coupe de griffe et ne peuvent apprendre dans la peur. L’évolution, la science, les connaissances nous font avancer et les connaissances en comportement canin évoluent et sont aussi basées sur la science.  L’époque de la domination est révolue!

Changer et adapter ses méthodes n’est pas admettre qu’on a fait erreur toute sa vie. Apprendre de nouvelles méthodes modernes, basées sur la science et les connaissances, c’est chercher à s’améliorer et à aider nos amis à quatre pattes. 

Pour améliorer l’expérience « griffe » de votre fidèle compagnon, rappelez-vous que pour changer une émotion négative bien ancrée, le temps, la patience, la douceur et les récompenses sont des facteurs de réussite.  Dans notre monde axé sur les résultats rapides, on oublie que la peur est une émotion très forte et donc longue à modifier. Prenez votre temps!

Vous ne vous sentez pas prêt à vous lancer, ne savez pas exactement « quand-comment-combien » récompenser pour changer l’émotion vis-à-vis le coupe-griffe? Prenez rendez-vous pour une consultation.  Il me fera plaisir de travailler avec vous et votre toutou pour améliorer son expérience.

 

Bonne coupe de griffe et… ne tirez pas! :)

 

 

Lire la suite »

Voilà Pourquoi!

Posté le 13/12/2014

Le sujet de mon nouvel article devait être la coupe de griffe.  Ça attendra un peu!  Dernièrement, en terminant une autre belle journée, l’inspiration pour l’article d’aujourd’hui m’est venue.  « Voilà pourquoi! »

 

FannyFannyToute cette semaine-là a été géniale chez Flair Allure!  Elle a débuté par le toilettage du chien d’une amie, en ma journée de congé.  Toujours aussi zen de toiletter Fanny la boxer!  Elle n’entend pas, elle est douce, patiente, elle aime l’eau et un peu moins le séchoir mais bon, on y arrive avec les récompenses! Sa maîtresse a même appris à lui couper les griffes.  La douceur incarnée, dans un beau silence.  On utiliser plutôt le toucher, les gestes avec la belle Fanny!  Bien sûr, on s’oublie souvent et on dit « bon chien » quand même! Et ça nous amène aussi à se remettre en question sur nos mouvements, nos actions en tant que toiletteur en R+.  Il faut y aller doucement pour ne pas surprendre avec nos touchers et nos instruments.  Inspirant.

 

SolitaireSolitairePuis est venue une magnifique petite Husky de 3 ans adoptée d’un refuge il y a peu de temps.  Un peu craintive en général, tout le toilettage semble une nouvelle expérience pour elle mais elle répond excessivement bien au renforcement positif.  À chaque nouvelle étape, on prend quelques minutes additionnelles pour y aller doucement, faire connaitre la nouvelle sensation.  Lors de ces quelques minutes, elle a appris et choisi  de monter sur la table même lorsque le séchoir était en marche!  Vraiment, la belle Solitaire, c’était comme un rayon de soleil qui a illuminé ma journée!  Voir son regard trrrès attentif lors de la coupe de griffe, la voir rester d’elle-même sur la table pendant le séchoir, un gros WOW, de grands frissons de bonheur.  Voilà pourquoi j’ai voulu apprendre à toiletter de cette façon moderne, adaptée aux nouvelles connaissances en terme de comportement canin – en douceur, en écoutant nos amis à quatre pattes et en comprenant leurs besoins dans le moment présent.  C’est cette belle Solitaire qui a été l’inspiration pour mon article!

 

PedroPedroJ’ai aussi fait la connaissance du magnifique Pedro, un amour de chihuahua de 3 ans.  Ce petit chien a eu besoin d’un bon 10 minutes pour être à l’aise et sortir de sa « maison », sa cage.  Avec Pedro, les récompenses sous forme de friandises n’ont aucun effet et on doit s’y prendre autrement.  MA récompense est venue pendant le séchage alors qu’il a finalement compris qu’il était en sécurité et qu’il s’est reposé sur mes genoux pendant qu’on terminait le séchage. Oh, pas longtemps, mais assez pour que je sente ses muscles vraiment relaxer.  J’ai eu droit au grognement à son arrivée….et à un beau museau à nez à son départ :)  Encore une fois, voilà pourquoi je fais ce travail-là, de cette façon-là!  Pour faire une différence dans l’expérience toilettage.  Sa prochaine fois sera encore plus positive!

 

PixellePixelleFinalement, Pixelle, la nouvelle petite sœur de Fanny!  Lors de sa visite, Fanny était fille unique…le soir même, elle avait une petite sœur de 3 ou 4 mois qui est venue faire son programme chiot dans la semaine.  Elle a été adoptée, la portée étant née en famille d’accueil (parents et tous les chiots).  Pixelle semble déjà en bonne voie de socialisation et en une semaine avec sa nouvelle famille, elle a fait l’expérience du vétérinaire et du toilettage en douceur adapté à son jeune âge.  Là encore, ces quelques heures passées avec Pixelle ont été tellement valorisantes – voir l’état d’esprit d’un jeune chiot changer en quelques minutes, vis-à-vis de nouveaux stimuli en utilisant les techniques apprises à l’Art au Poil – magique!  Euh non…dire que c’est de la magie n’est pas exact…la sensation que ça apporte est magique!  Il y a tout un travail et des techniques derrière cette magie…c’est un peu différent!  Ne suffit pas de donner des friandises pour être toiletteur en renforcement positif, c’est tellement plus!

 

J’allais oublier un autre gros frisson de la semaine!  J’ai assisté ma collègue Sabrina avec le toilettage d’un petit chat qui en était à sa troisième ou quatrième visite.  Sabrina et moi avons étudié à la même école et avons une vision similaire du toilettage, c'est-à-dire dans le plus grand respect des animaux.  La dernière fois, ce petit chat n’avait pas voulu qu’on le touche.  Rien n’avait été possible, les friandises/jouets, rien n’y faisait.  Et pourtant, la fois précédente, tout avait bien été.  Nous avons donc respecté le chat dans son moment présent et n’avons pas insisté.  Le nœud qui devait être enlevé est resté en place et le petit chat est reparti avec son humaine, consciente des sentiments de son chat et en accord avec la décision.  A son retour, vous savez quoi?  Nous avons non seulement pu facilement retirer ce nœud qui avait grossit mais il a également été possible de faire la tonte du ventre (pour éviter la formation d’autres nœuds).  Je suis convaincue que si nous avions forcé la note la fois précédente et insisté pour couper le nœud sans égards aux sentiments du petit chat, jamais nous n’aurions eu ce résultat cette fois-ci.  Voilà pourquoi il faut respecter nos amis canins et félins.

 

Ce ne sont que quelques exemples, il y en a eu d’autres, parfois moins spectaculaires mais tout aussi valorisant et merveilleux.  Et quand certaines journée plus difficiles (il y en a toujours!) surviennent et que je me demande ce que je fais en toilettage, pourquoi j’ai choisi une voie plus ardue techniquement que le toilettage dit traditionnel ou même pourquoi je ne suis pas retournée travailler en entreprise…et bien, j’essaie de penser à cette merveilleuse semaine où en accord avec mes valeurs vis-à-vis les animaux, j’ai vécu de grandes expériences et fait une différence dans leur vie.

 

A ceux qui disent que ça ne vaut pas la peine de prendre son temps, de bien comprendre l’animal dans son moment présent car « ce n’est qu’un chien » - je leur dis de venir faire l’expérience de la différence.  Lorsqu’ils verront ce que 5 minutes de patience et de R+ font pour le chien, ils comprendront!

 

Un beau plan mijote dans ma tête en ce moment pour continuer à faire une différence dans la vie de nos amis canins…A suivre en 2015!

 

Prochain article, surement au sujet de la coupe de griffe…à moins que l’inspiration m’amène ailleurs!

 

À bientôt!

Annie

Lire la suite »

Poils courts, poils longs... À vos brosses!

Posté le 03/11/2014

Je devrais plutôt dire… à vos brosses, peignes et démêlants!  Les trois indispensables pour une peau et un pelage en santé, sans nœuds ou sans poils partout sur les planchers! 

Le brossage, c’est pour quel chien au juste?  Pour tous les chiens!  Hé oui.  Tous les chiens (et chats) bénéficient d’un bon brossage régulier.  La fréquence dépendra du type et de la longueur du poil.

Pourquoi ai-je décidé de partager en détail les techniques d'un bon brossage en renforcement positif?  Pour le bien-être de votre animal!  Vous découvrirez en lisant l'article, tous les bienfaits d'un bon brossage et comment le faire en harmonie avec votre chien.  Un de mes objectif, en tant que toiletteur, est d'informer et de sensibiliser.  C'est aussi pourquoi j'ai décidé de vous montrer des images plus difficiles à voir, sur les conséquences d'un manque de brossage, pour démontrer ce qu'un animal peut vivre lorsqu'il n'est pas brossé adéquatement.  Attention! C'est connu, nous avons le jugement facile!  Mais avant de juger à la vue des images, prenez le temps de lire mes commentaires sous chaque photo.  Et partagez!  C'est en informant et en se questionnant qu'on peut changer les choses petit à petit!

 

Pourquoi brosser?

Pour une bonne hygiène de la peau et du pelage, pour un pelage plus brillant, plus soyeux, car le brossage active la circulation sanguine et répartit les huiles naturelles du chien.  Pour défaire les nœuds, enlever les poils morts et pour le confort général.  Pensez à votre réveil matinal, lorsque vous passez la brosse dans vos cheveux… on se sent tellement mieux!  Votre chien aussi appréciera.  Vous pourrez aussi examiner de près la peau pour y voir écorchures ou parasites, les traiter de façon proactive et éviter des sensations désagréables à votre chien.  Votre animal sera beaucoup plus confortable et son prochain toilettage sera plus agréable.  Un chien noué souffre de sa condition, mais saviez-vous qu’un chien souffrant montre très peu de signes de malaise? C’est aussi une merveilleuse façon de se rapprocher et de passer de beaux moments avec votre ami poilu. 

 

Comment brosser?

Les indispensables du brossage en douceur! Brosse douce, peigne à dents serrées et démêlant de qualitéLes indispensables du brossage en douceur! Brosse douce, peigne à dents serrées et démêlant de qualitéÀ l’aide d’une brosse douce, d’un peigne à dents serrées et d’un produit démêlant de qualité (Photo 1). Pour les races à poils courts ou chiens avec sous-poil, d’autres options sont disponibles. Informez-vous lors de votre prochaine visite.

On brosse doucement, toujours en utilisant un démêlant de qualité.  Une petite quantité suffit.  Si vous sentez une résistance, ne tirez pas. Tenez le poil à la base avec une main et brossez doucement de l’autre — comme pour les enfants lorsqu’ils sont jeunes, on ne veut pas tirer sur le cuir chevelu — même chose pour le chien! Ajoutez du démêlant directement dans le nœud au besoin.

Une fois le brossage terminé, au tour du peigne (Photo 2), car c’est avec celui-ci qu’on découvrira s’il reste des nœuds à dénouer!  On passe partout. Si le nœud ne se défait pas facilement, on reprend le démêlant et la brosse.  On peut aussi utiliser nos doigts pour étirer doucement le nœud jusqu’à ce que la brosse puisse finir le travail.  En dernier recours, il faudra couper le nœud, mais ceci demande une grande prudence, la peau n’étant jamais loin d’un tel nœud.

 

À quoi porter attention?

Portez une attention particulière aux aisselles, derrière les oreilles, à la barbichette et à l’intérieur des pattes.  Ce sont des endroits où les nœuds se forment particulièrement rapidement.

 

À quelle fréquence?

Les chiens à poils frisés (Caniche, Doodle) et les chiens à poils longs (Shih Tzu, Yorkshire) devraient être brossés à intervalle d’un à deux jours.  Les chiens à sous-poil (Golden, Husky, Berger) devraient aussi être brossés à une fréquence semblable.  Même les chiens à poil court devraient être brossés au minimum une ou deux fois par semaine.

 

Comment rendre agréable le brossage pour le chien et son maître!

Que vous ayez déjà brossé (sans succès) ou non votre chien, choisissez le moment où votre chien est calme, souvent en soirée, et préparez friandises, jouets ou son os préféré. Faites renifler la brosse et associez-la à une récompense (friandise, jouet, parole, etc.). Commencez doucement! Tout en brossant, continuez les récompenses pour une association positive avec la brosse.  S’il n’a jamais été brossé ou s’il n’aime pas, le premier essai sera peut-être court, quelques secondes, quelques minutes. Terminez la session sur une note positive et non pas quand le chien n’en peut plus – son souvenir du brossage doit être agréable!

Recommencez plus tard dans la journée ou le lendemain. Au fil du temps, votre chien comprendra que sortir la brosse = recevoir des récompenses et l’association positive sera créée.  Éventuellement, les friandises ne seront plus nécessaires, mais toujours appropriées quelques fois pendant la séance.

 

Petits trucs

  • « Brosser » avec le revers de la brosse quelques secondes pour l’habituer à la sensation avant de retourner la brosse.
  • Brossez un endroit qu’il aime et alternez avec un endroit qu’il aime moins — brosser trop longtemps au même endroit ou tirer trop fort constitue un irritant.
  • Les récompenses sont des gages de réussite! Vous pourriez aussi lui donner son os favori qu’il pourra gruger pendant toute la séance.
  • Vous ne pouvez pas compléter le brossage de votre chien en une seule fois?  Étalez le brossage des différentes parties du corps sur 2-3 jours et le tour est joué!
  • Attention aux outils de type rasoir – à trop les utiliser, ce n’est pas seulement le sous-poil qu’on enlève, mais aussi le poil qui normalement tombe peu ou pas.

Le brossage ne doit pas être une épreuve de force. Votre chien ne vous confronte pas lorsqu’il mange la brosse ou grogne, il vous montre son inconfort.  Écoutez-le! 

 

Vous n’avez pas le temps?

Facile! :) Prenez la brosse en écoutant votre émission favorite, pendant le bulletin de nouvelles, en prenant votre café du matin ou en revenant de sa marche. Ces petits moments dans une journée deviendront rapidement synonymes de complicité avec votre chien au même titre que jouer ou faire sa promenade. Peut-être vos enfants sont-ils déjà en âge de commencer doucement?

 

Et si je ne brosse pas ou pas assez?

Les nœuds (Photo 3), le « feutre » (Photo 4), le sous-poil accumulé (Photo 5), les brindilles ramassées en jouant dehors sont des sources d’inconfort ou même de douleur pour votre animal.  Parasites, odeurs, mauvaise aération peuvent être d’autres sources de problèmes présents ou à venir. Ceci est extrêmement souffrant pour le chien. Vous avez de la difficulté à le toucher? Ça lui fait peut-être mal. Un chien feutré devra absolument être rasé sous le feutre. Il sera alors à fleur de peau. 

En présence de quelques nœuds (Photo 3), on peut utiliser de bons produits démêlants, mais ceci demande du temps et il faut que le chien puisse tolérer un toilettage plus long ainsi que la brosse. Les coûts d’un tel toilettage sont aussi plus élevés. Le toilettage sera beaucoup plus difficile à supporter pour votre chien. S’il n’aime pas que vous le brossiez, il n’aimera pas son démêlage!

Quelques minutes par jour assureront à votre animal une bonne santé du poil et du pelage et surtout, vous permettra d’avoir un beau contact avec votre fidèle compagnon!

 

Matière à réflexion 

« Mon chien n’aime pas que je le brosse, mais j’aime qu’il ait le poil long »

Au risque de m’attirer des critiques, je me permets d’aborder un sujet délicat avec vous.  Je vous mets en contexte : votre chien vous connait, vous aime, veut vous faire plaisir, car c’est son but ultime dans la vie, vous faire plaisir! Cependant, il n’aime pas que vous le brossiez. Il mange la brosse, jappe, grogne, mordille ou mord, se tortille, veut s'enfuir. Si vous n’y arrivez pas vous-même, comment un toiletteur pourrait-il démêler le poil en quelques minutes, tout en faisant en sorte que l’animal se sente réconforté, sécurisé et ne souffre pas?

Chez Flair Allure, nous ferons équipe vous et moi afin de bien comprendre vos besoins et ceux de votre compagnon.  Nous trouverons une solution afin de donner à votre animal des conditions de bien-être optimales. La solution sera peut-être de garder le pelage un peu plus court, ce qui diminuera le temps de brossage et lui évitera nœuds et démêlage ou tonte extrême à son prochain toilettage.

 

« Mon chien perd son poil partout, rasez-le au plus court »

Les chiens qui perdent leurs poils sont habituellement ceux avec un sous-poil comme les Husky, Golden, etc. Le poil ainsi que le sous-poil sont leur protection contre les rayons UV, c’est un isolant contre la chaleur ou le froid.  En rasant le poil de votre animal très court, il perd sa protection, de plus le sous-poil pousse plus rapidement que le poil.  Un cercle vicieux s’enclenche et il y a encore plus de sous-poil à ramasser sur les planchers.  Quoi faire? Un bon brossage régulier à la maison en conjonction avec le carding et le programme de réduction de la mue (Photo 5) chez le toiletteur réduiront la perte des poils de façon spectaculaire.

 

 « Il n’y a rien à faire, je ne peux pas approcher la brosse »

Si après avoir essayé les méthodes et trucs décrits plus haut, il vous est toujours difficile de brosser votre animal, prenez rendez-vous pour une consultation.  Vous repartirez avec des techniques, trucs et conseils à appliquer à la maison pour vous faciliter la vie et faire apprécier ce moment à votre toutou.  Apportez vos outils, nous les examinerons ensemble pour déterminer s’ils sont bien adaptés. 

 

Alors… à vos brosses? ;)

Vos commentaires sont les bienvenus sur ma page Facebook.com/flairallure - Partagez!

 

Annie

 

Prochain article: La coupe de griffes

 

Galerie d'images

Un toilettage différent

Posté le 10/10/2014

En quoi est-ce que le renforcement  positif en toilettage est si important ?

Dans cet article, il sera question de renforcement positif en termes généraux et en lien avec le toilettage. Je traiterai des bienfaits du renforcement positif pour le chien, le maître et bien sûr pour la toiletteuse.  Pour avoir plus de détails sur tous les aspects du renforcement positif (R+) en éducation canine, sur la désensibilisation, le contre-conditionnement, les signaux d’apaisement, etc., vous trouverez sur le web plusieurs sites et articles d’intervenants canins utilisant ces méthodes.  Vous en retrouverez d’ailleurs un certain nombre sur ma page Facebook, dans la section « aimé par cette page ».  J’y partage aussi régulièrement vidéos et articles publiés par toiletteurs et éducateurs canins québécois utilisant cette approche.  Et bien sûr, nous pourrons aussi en parler lors du toilettage de votre toutou ou lors d’une consultation pour un problème donné, lié au toilettage. 

Les trucs et conseils que vous retrouverez dans cet article ou d’autres à venir, sont des techniques que j’utilise tant pour des chiens qui sont déjà très à l’aise pendant le toilettage afin de renforcer les bons comportements, que pour des chiens ayant des craintes vis-à-vis certaines étapes du toilettage afin de transformer une émotion négative en moment confortable, voir même agréable.  Il est à noter que des techniques mal appliquées pourraient amplifier un problème bénin alors n’hésitez pas à demander conseil lors de votre prochaine visite.

Le renforcement positif, la désensibilisation en toilettage, qu’est-ce que ça change?

En fait, ça change tout.  De l’accueil à la sortie, en passant par toutes les étapes, le toilettage doit se faire dans le respect et en collaboration avec votre animal, sans utilisation de force, de  soumission ou de techniques aversives et dans un environnement adapté.  Le bien-être, le respect de votre chien, ses peurs, ses limitations physiques et psychologiques sont au centre de toutes mes interventions.  Les toutes premières minutes de la rencontre avec votre animal sont primordiales pour moi. Dès son arrivée, j’établi un contact avec celui-ci…paradoxalement, le plus souvent c’est en lui laissant de l’espace!  Il découvre par lui-même les lieux, à son rythme.  Il expérimentera alors une expérience positive dès son arrivée. Pour que le lien s’établisse entre nous, la confiance doit être au rendez-vous. 

Par ailleurs, contrairement à ce qui est souvent véhiculé, les chiens ne répondent pas tous de la même façon aux stimuli générés par les friandises et c’est encore plus vrai si votre chien est un peu anxieux, stressé. C’est pourquoi, je privilégie les récompenses sous toutes ses formes (jeux,  parole, touché et pauses) afin d’établir ce lien qui est très important pour la suite des choses.  Une récompense est donc un mélange de tout ceci, dépendamment du chien et de sa réaction face aux diverses étapes de toilettage. La récompense devient donc l’outil qui me permet d’amener votre animal à changer sa réaction vis-à-vis la coupe de griffe, le bain, le séchoir, etc.,  en créant une association positive.  Pour ce faire, le bon « timing » et la  patience sont des éléments primordiaux. La coupe de griffe deviendra alors pour votre chien un moment positif ou du moins acceptable, car il sera associé à la réception d’une friandise alors que le bain pourra être associé à un moment de jeu avec sa balle préférée. Il faut savoir identifier ce que votre chien considère être une récompense. D’ailleurs, n’hésitez pas et apportez LA friandise et LA balle préférée de votre toutou à son prochain toilettage!   

Voici un exemple concret qui illustre mon propos. Mon petit Casper :) n’aime pas, que je touche le bout de ses pattes, comme plusieurs chiens d’ailleurs. Que ce soit lors du brossage, du soin des coussinets ou de la coupe de griffe, il retire sa patte, recule. Effrayé, stressé, il a même déjà essayé de mordre le coupe-griffe. La cause de cette peur m’est inconnue.  Une hyper-sensibilité, une mauvaise expérience passée?  Je ne peux le savoir avec certitude, mais il m’est possible de transformer sa réaction vis-à-vis ces manipulations, en expérience acceptable en associant ces étapes avec quelque chose de positif. Pour Casper, les friandises, même ses préférées, ne fonctionnent pas lorsqu’il est stressé. Dans son cas, le processus a été long et les exercices nombreux.  Il faut être patient, ne pas dépasser la limite du chien, récompenser au bon moment, rester calme, recommencer encore et toujours terminer les exercices par une réussite pour que la prochaine fois, le « souvenir » en terme humain, ou l’association pour le chien, soit positive, agréable.

Après plusieurs toilettages et exercices, Casper n’a maintenant que de très légères réactions lorsque je touche ses pattes.  Pour moi, c’est un petit miracle, mon chien n’a plus peur comme avant.  Je peux sentir ses muscles se détendre en quelques secondes.  Si je lui dis « en bas », en lui indiquant l’escalier menant au salon de toilettage, il descend au sous-sol en courant.  Pourtant…il sait bien que c’est pour son toilettage ou sa coupe de griffe.  Mais il y court et attend patiemment que je l’installe sur la table de travail.

Quand je compare les étapes surmontées et le progrès, j’en ai des frissons!  Auparavant, il s’enfuyait dès que je sortais le coupe-griffe, même en le récompensant de ses friandises favorites.  Il n’avait aucune confiance en cette expérience.  Je dois toujours être à l’écoute de ses signaux et le récompenser au bon moment mais maintenant, l’association griffe-récompense est acquise pour lui et représente une activité qui n’est plus menaçante.  Lorsque je termine sa coupe de griffe, Casper n’est même pas empressé de descendre de la table. Ça m’émerveille chaque fois!  Si aujourd’hui, Casper se prête de son plein gré au toilettage, il en aurait été autrement si j’avais utilisé des techniques dites traditionnelles de toilettage*. Il est assuré que celui-ci se sauverait encore à la vue du coupe-griffe puisqu’il n’y aurait pas eu de lien de confiance établi en lien avec cette étape, seulement de la peur et de l’anxiété. Il en résulterait  long moment de stress pour lui comme pour moi.

Il va s’en dire qu’il s’agit d’un toilettage un peu plus long, surtout les premières visites.  Est-ce plus difficile?  Ça demande certainement plus d’attention, de patience, d’écoute vis-à-vis du « langage » du chien et bien sûr d’amour.  En retour, le chien devient beaucoup plus calme et confortable, et avec le temps les manipulations sont plus faciles. Le chien comprend qu’il n’a rien à craindre et tout à gagner en récompense et il collabore! Votre pitou sera heureux de vous voir arriver et heureux de revenir ;)

Est-ce que ce genre de toilettage convient à mon chien si celui-ci n’a pas de craintes ou d’aversion pour le toilettage? 

Super!  Les mêmes méthodes sont utilisées pour renforcer les bons comportements, au bon moment. Le toilettage devient alors une partie de plaisir, car votre pitou participe!  C’est d’ailleurs le but ultime de l’exercice, une belle collaboration, une expérience positive pour tous.

Promouvoir de nouvelles méthodes de toilettage, plus modernes, plus douces et en accord avec mes valeurs fait maintenant partie de mon quotidien.  Ceux avec qui j’ai travaillé dans le passé savent combien il est important pour moi de contribuer en partageant mes connaissances, ma passion.  Cette nouvelle carrière dans un domaine que j’adore n’a qu’amplifié ce besoin de partage et je compte bien continuer longtemps avec vous :) 

Prochain article à venir : « Le brossage – pourquoi c’est important pour tous les chiens et comment amener votre animal et vous-même à l’apprécier ».

Annie

*Lire l’article précédent intitulé « L’école, le hasard, le destin ou l’instinct » pour une note importante sur le type de toilettage.

En Photo!

L’école. Le hasard, le destin ou l’instinct?

Posté le 20/09/2014
Lire la suite »

Toiletteuse dans l'âme depuis toujours

Posté le 14/09/2014

Sur ce premier blogue, je partagerai de ce qui m’a mené au toilettage, puis au fil du temps, je publierai de petits articles sur plusieurs aspects du toilettage.  Je pratique le toilettage en douceur – utilisant le renforcement positif.  De nouvelles techniques douces, encore trop peu connues.  Je m’efforcerai donc de partager avec vous ma passion en vous donnant trucs et conseils! 

Toiletteuse dans l’âme depuis toujours

La vie est faite de hasards surement un peu programmés à l’avance…le destin?  Moi la cartésienne organisée, je crois à un certain destin, ma vie est ainsi faite.  Certains diront l’instinct – peut-être, qui sait vraiment!

Alors donc, ma vie a pris un tournant il y a déjà plusieurs mois – comme tant d’autres, l’heure d’un nouveau choix de carrière est arrivé, probablement à point.  Débute alors l’éternel « Que vais-je faire de ma vie professionnelle? » .  Une grande certitude, faire quelque chose que j’aime, valorisant pour la société en général, dans une ambiance enrichissante, et loin, très loin des espaces bureaux politisés au maximum, axés sur un seul mot : productivité, sans égards aux travailleurs.  Et dans un recoin lointain, pratiquement toujours étouffé par la « raison », le toilettage, la passion des animaux.

D’où ça vient?  J’en sais rien, c’est là, voilà tout.  Jeune, comme bien d’autres enfants, je voulais être vétérinaire.  Mais j’ai vite compris que je n’aurais pas le cœur assez fort pour travailler dans des conditions où les décisions sont parfois déchirantes.  J’étais entourée de chiens.  Je vivais près (au 2e étage!) de chez mes grands-parents…un épagneul puis un terrier, puis un autre.  Et il y avait ma tante ou je passais mes vacances de jeunesse.  Au moins 3 chiens en même temps dans cette maison! Des bergers allemand, une magnifique colley à brosser sans fin, une non moins magnifique et adorable colley croisée, un grand danois, un husky voleur de poules, au moins 2-3 autres au fil du temps!  Des Milou, Ricky, Sanny, Milou encore, Milly, Moustique le Danois :D !! Et puis finalement, quand mes parents se sont finalement installés en banlieue, notre propre petite puce Mousse.  Un mélange de papillon et terrier, complètement adorable, folle du brocoli!

Une fois partie de la maison, en appartement, quoi de plus naturel que d’avoir….un chat !  Mon beau Fripon!  Un himalayen au mauvais caractère diront certain et dont j’étais la seule à pouvoir brosser.  Pauvre petit, le jour où j’ai dû le laver 2-3 fois avec un shampoing anti-puces!

Entourée d’animaux jusqu’à la mort de mon Fripon.  Tant de peine!  Plus jamais je ne m’attacherai autant, c’est fini…. Puis est venu Killer, un hasard de la vie dont je reparlerai peut-être un jour.  Donc Killer, un shih tzu de 1½ an s’est joint à nous.  Killer n’a rien de son nom,  c’est surement le chien le plus gentil, affectueux et sans malice que je connaisse (vous pouvez le voir dans la galerie de photo)!  Déjà, avant de l’adopter, je le brossais, coupais les nœuds, nettoyais les yeux.  Lui et sa grande sœur Charlotte, de même que le petit Gizmo avant ceux-ci.  J’allais chez mon amie et je m’occupais des chiens!  Alors que Killer a environ 6 ans, je trouve qu’il commence à être un peu « paresseux » et joue beaucoup moins.  On va donc lui chercher un petit frère, Casper arrive parmi nous.  Moi qui ne voulais plus m’attacher, me voici avec deux shih tzu!  Casper, comme le gentil fantôme!  Et comme le gentil fantôme, Casper est bien craintif mais tellement adorable!

Alors donc, à l’heure des choix, la petite voix intérieure me parle de toilettage.  La raison me dit non – faut retourner dans les bureaux, faire toujours plus d’argent, avoir de bonnes assurances, un fond de retraite et tout le tralala…lalalère!  Toujours, ma pensée revient à la merveilleuse toiletteuse qui s’est occupé de Killer lorsque je l’ai adopté.  Une femme exceptionnelle, une amoureuse des animaux.  Elle travaillait dans une animalerie de Boucherville dont j’oublie le nom et qui n’existe plus, aux Promenades Montarville.  La dame est décédée d’une maladie soudaine.  L’animalerie n’a plus jamais été la même après son départ.  Elle en était l’âme j’en suis certaine.  Elle me parlait avec passion de ses toutous, des petits chats qu’elle sauvait, soignait.  Elle me donnait une tonne de conseils.  Jamais elle ne donnait l’impression que je la dérangeais avec mes questions.  Et Killer si content d’y aller et de se retrouver avec chats et chiens libres, dans un minuscule espace!  Si quelqu’un la reconnaît ici et connait son fils qui était le propriétaire de l’animalerie, transmettez-lui mon message.  Sa maman a été et est encore une inspiration.

Finalement….le cœur l’emporte.  C’est décidé, je m’écoute, je me lance, avec tout le support de mon conjoint.  Débutent les recherches pour trouver l’école qui saura répondre à mes aspirations!

Suite dans un prochain blogue car celui-ci est déjà beaucoup plus long que prévu!  Le prochain blogue devait être sur le brossage…ça attendra un peu!

Vos commentaires sont les bienvenus sur ma page Facebook!

A bientôt !

Annie

Lire la suite »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'art Au Poil Formation en Toilettage basée sur le renforcement positif et désensibilisation (TCAP), Zoocosmétologie et Espace Canin Yandy Éducation Canine, Pension et Toilettage.  L'art de partager une passion!  Je ne les remercierai jamais assez.

J'ai une bulle, Pour connaître le mouvement J'ai une bulle et le port du foulard jaune pour votre chien ayant besoin d'un peu plus d'espace.  À lire et partager.

Petit Muso, Friandises de qualité pour chiens et chats, produits certifiés Aliment du Québec.  Utilisé par Flair Allure!

Services Animaliers de la Rive-Sud et La Cabane à Liam pour faire une différence - adoptez!

 

Foire aux Questions

Consultez aussi le Code d'éthique et Politiques de l'entreprise, aussi disponible en cliquant ici. Plusieurs de vos interrogations s'y retrouvent peut-être.

 

Pouvez-vous me donner un exemple concret de désensibilisation et de renforcement positif?

Avant ma formation, il m'était totalement impossible de couper les griffes de mon propre chien.  Voyez dans mon article  "un toilettage différent" comment le changement s'est opéré, graduellement.

 

Pourquoi les premiers toilettages sont-ils si longs?

Les premiers toilettages seront toujours plus longs.  C'est une adaptation pour votre chien qui ne connait ni les lieux, ni les odeurs ni moi.  De plus, ses expériences de toilettage ont probablement été très différentes - tout est nouveau pour lui, il réapprend!  Soyez rassuré, votre toutou ne passe pas tout ce temps sur la table ou dans le bain!  Nous prenons des pauses, nous jouons et allons aussi dehors pour ses besoins naturels! 

 

Que veut dire concrètement "dans le respect des limites"?

Qu'il est possible que certaines étapes du toilettage soient faites au minimum ou pas du tout, selon ce que je crois être le mieux pour le bien-être physique et mental du chien à ce moment.  Il est aussi possible que le toilettage soit fait en plus d'un rendez-vous ou bien que je suggère quelques rencontres préalables avec de plus courtes étapes avant d'en arriver à un toilettage complet.   La désensibilisation à une étape particulière (souvent les griffes) peut aussi être une option.

 

Quel âge a mon chien?

Voici un tableau facile à comprendre. L'âge varie en fonction du poids de votre chien!

Le toilettage doit aussi prendre en considération l'âge de votre animal et lui prodiguer les soins qu'il mérite, que ce soit lors des manipulations ou l'utilisation du shampoing approprié! 

 

Mon chien est malade - devrais-je annuler son Rendez-vous?

La réponse est oui!  Si votre toutou n'est pas à son mieux à la maison (diarrhée ou autre), gardez le au repos!  Même tout en douceur, le toilettage peut être un stress non-nécessaire à son bien-être!  Il sera toujours temps pour un toilettage la semaine suivante!

 

Pouvez-vous garder mon chien plus longtemps?

Je travaille dans un environnement sans cages.  Pour le moment, garder votre toutou plus longtemps que son rendez-vous n'est pas envisagé car toute mon attention doit être dirigée vers le toilettage en cours.  De plus, certains chiens ne sont pas à l'aise en présence d'autres chiens.  Une exception: les chiens d'une même famille toilettés ensemble.  Vous devez donc prendre arrangement pour venir chercher votre toutou dès son toilettage terminé :)